Étymologies, Isidore de Séville / 1483

Second incunable (imprimé avant 1501) de cette exposition, les Etymologies d’Isidore de Séville sont un texte fondateur du Moyen-Age. Ecrit au VIIe siècle, cet ouvrage, divisé en 448 chapitres, a été réédité au XVe siècle, et s’attache à donner l’étymologie des mots selon leur proximité phonétique. Il fonctionne comme une immense encyclopédie antique et médiévale, qui a permis la constitution des savoirs dans les premières universités occidentales. Il en existe de nombreux manuscrits, qui ont largement circulé jusqu’à la Renaissance.

L’ouvrage porte trace de notes manuscrites anciennes, de manicules (dessins en forme de main), et laisse apparaitre les espaces prévus pour les lettrines, jamais réalisées.

L’arbre de consanguinité présenté (dont le motif a donné naissance plus tardivement à l’arbre généalogique) fait écho aux modalités du mariage entre parents telles qu’elles étaient définies par l’Eglise pour éviter l’inceste et l’endogamie. Ici, la limite de l’interdiction des unions consanguines est fixée au quatrième degré de parenté.

– BU Lettres d’Aix-en-Provence

Votre navigateur ne supporte pas le format PDF. Télécharger le PDF.