La Montagne de l’âme, Gao Xingjian / 2000

En 2008 a été créé, à la BU des Lettres d’Aix-en-Provence, l’Espace de Recherche et de Documentation (ERD) Gao Xingjian, de concert avec l’équipe de recherche « Littérature chinoise et traduction » de l’université, dirigée par Noël Dutrait (traducteur en langue française des œuvres de Gao Xingjian) et la bibliothèque de la Chinese University (Hong Kong). De nombreux documents de l’ERD ont été donnés par Gao Xingjian (Prix Nobel de littérature en 2000), qui est à la fois romancier, poète, dramaturge, peintre, réalisateur, cinéaste. La lithographie La Montagne de l’âme s’inscrit dans une série de douze lithographies offertes par l’auteur.

Si le travail pictural de Gao Xingjian apparaît d’abord comme typiquement chinois, il n’exclut pas les conceptions occidentales. Dans La Montagne de l’âme, la figure ronde, récurrente chez Gao Xingjian, « est associée tantôt à l’œil de Dieu, tantôt au trou dans lequel on va trouver la mort, tantôt à la lune […]. [L]a polysémie est évidente dans la métamorphose progressive de certains motifs. » (Daniel Bergez, Gao Xingjian: peintre de l’âme, 2013).

BU Lettres d’Aix-en-Provence